Kevin Ramirez - ''Un match historique''

Kevin Ramirez, joueur majeur de l'Equipe de France Futsal, revient pour Futsal-Store sur le barrage de l'Euro 2018 opposant les bleus à la Croatie. 

Kevin, tout d’abord, comment te sens tu physiquement?
Je me sens bien après une petite blessure à la cuisse qui m'a écarté des terrains 15jours. Je suis revenu après la Pologne (Victoire des bleus 4 buts à 3), et j'ai joué 3 matchs avec mon club d'Acces lors d'un stage en Espagne dans des matchs à grosse intensité.

Raconte-nous la préparation pour ce match? A t-elle été différente des autres?
On a préparé ce match de la même façon, avec peut être plus de concentration due à l'importance de ce rendez-vous. 

Ressentez-vous l’importance de l’enjeu au sein du groupe? En parlez-vous? 
On sait très bien que c'est une première et que c'est un match historique pour le Futsal Francais. On en parle beaucoup et on ne veut pas en rester la. On a un super groupe qui vit bien ensemble et on veut continuer l'aventure. J'ai confiance, on a déjà montré beaucoup de choses et les équipes nous respectent d'avantage en Europe, car un cap a été franchi.

Kevin Ramirez avec l'Equipe de France Futsal

Quels ont été les mots du coach? 
Le coach est aussi motivé que nous, il veut beaucoup de concentration et de rigueur.

Que connaissez-vous des joueurs Croates?
On sait que la Croatie est une grosse nation en Europe avec des quarts et des demi-finales dans les phases finales de l'Euro. Ils ont de grosses individualités et de l'expérience avec des joueurs comme Marinovic, Novak, Jelovcic... 

On a l’impression que malgré un adversaire des plus compliqué, l’exploit semble possible. La salle sera d’ailleurs pleines (On annonce plus de 4000 personnes au sein de la Davo Révèle Arena d'Orchies).
On a confiance, on les respecte mais on a quelque chose à faire. Si on joue comme d'habitude avec peut être plus de rigueur et de concentration, on peut leur faire très mal car nous avons des individualités et des joueurs qui commencent à avoir pas mal d'expérience. En tous les cas, c'est une bonne chose pour notre discipline que la salle soit pleine et ça nous poussera encore plus. J'en suis persuadé.

Partager ce contenu